Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Tokyo à Kutchan en transports en commun

Publié le par Audrey et Dorian

Bonjour à tous !
 
Après notre quatre jours à Tokyo, et parce qu'on avait une petite semaine devant nous, nous sommes montés jusqu'à Niseko, sur l'île de Hokkaido, en transport en commun, et suivant le trajet détaillé sur la carte suivante.
 

Itinéraire

Nous avons quitté Tokyo en bus direction Yamagata ! Le bus que nous avions pris était super confortable ! Seul problème : il était à la taille des japonais. Autrement dit, trop petit pour nous, surtout pour Dorian, qui ne pouvait pas profiter des accessoires tels que reposes jambes et capuche pour faire la nuit.

Dans le bus

Yamagata : Nous sommes restés deux nuits dans cette ville, pour pouvoir visiter un peu. Nous y avons vu les ruines d'un château en restauration et sur les murailles duquel nous avons fait un belle promenade, nous avons visité un ancien hôpital de forme hexagonale et tout en bois, nous avons vu plein de parcs et de très beaux cimetières.

Château de Yamagata

Tout en bois

Yamagata cimetière

De Yamagata jusqu'à Aomori, nous avons faite une grosse étape en train ! 10h de train local en passant par Shinjo et Akita. C'était long, mais très intéressant car en plus du paysage, nous avons pu observer les japonais des régions peu touristiques. En effet, ne voulant pas passer par le Shinkansen (TGV japonais) qui était trop cher et trop rapide pour nous, nous avons creusé un peu pour prendre le train local qui longeait la côte Ouest. Nous avons alors pu faire une constatation révélatrice : sur internet, ou même au guichet, en tant que touriste, vous serez toujours amené, ramené, renvoyé sur la ligne du Shinkansen ; le train local, c'est pour les japonais ! Mais il n'est pas interdit de le prendre, et après avoir confirmé trois-quatre fois à la guichetière de la gare que l'on ne voulait pas le Shinkansen, nous avons eu notre billet pour le train local, nous permettant de surprendre plus d'un japonais, d'abord par notre simple présence, puis par notre quantité de bagage. Mais voici quelques points intéressants du train au japon : premièrement, même bondé, c'est silencieux, car les gens parlent peu ou à voix basse, il n'y a pas de téléphone qui sonne, pas de musique écoutée trop forte et de toute façon, deuxièmement, les gens en générale, dorment dans le train.

Montagne de bagages

Paysage

Entre Aomori et Hakodate, il y a de solution pour traverser le bout de mer : prendre le Shinkansen ou le ferry. Je suis sure que vous avez deviné, nous avons choisi le ferry ! Avec nous, il y avait essentiellement des camions et des chauffeurs de camion. Le ferry ressemblait à un ferry, à la différence que, à la place des salles de sièges bien rangés, il y avait des salles tatamis sur lesquels les gens venaient s'allonger. Je crois que les japonais travaillent tellement que dès qu'il peuvent, ils font la siestes. Pour le reste, nous avons pu profiter de beaux paysages !

Direction le ferry

Dorian sur le ferry

Salle tatami

Depuis le ferry

Nous avons passé deux nuits à Hakodate, la principale raison étant qu'en se rendant compte des prix exorbitants dont se parer les logements, on était encore moins pressés qu'avant d'arriver à Niseko. Et en fait, on est tombé sous le charme de la ville. On a logé dans une vraie maison japonaise (tatami de partout, table basse et kotatsu, futons, douche japonaise et à un endroit improbable de la maison, en l'occurrence la buanderie). Pendant notre jour de visite, nous sommes montés au sommet du Mont Hakodate, et nous avons profité du marché de Noël. Il y avait un grand sapin tout décoré et on a même pu assister au feux d'artifice qui était très court mais de grande qualité.

Départ de la rando

Vue d'en haut

Hakodate beer

Sapin et feux d'artifice

Et enfin, nous avons fait notre dernière étape, de Hakodate à Kutchan, en train local ! Comme nous sommes revenus sur les routes du Shinkansen, nous étions de nouveau sur les chemins touristiques, et le train que nous avons pris pour cette étape était bondé ! Nous avons presque tout fait debout, ou assis sur les bagages. Mais le point rassurant dans tout ça, c'est qu'il y a des gens encore plus chargés que nous ! Parfois, on a pu compter jusqu'à deux grosses valises par personnes !

Dernière étape

 

Ainsi ce termine notre périple entre Tokyo et Kutchan, où nous nous sommes installés dans une guesthouse japonaise mais tenu par un Australien. La suite au prochain épisode !

Commenter cet article

astrid 01/03/2017 09:08

nous aussi on veut prendre les trains locaux !!!