Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Mont Cone : An unexpected journey

Publié le par Audrey et Dorian

Dimanche 19 Avril, nous avons été faire une belle balade : Le Mont Cone.

( ahah plus que le Double Cone {-45.071803, 168.808269} et on est à Treble Cone !!!)

Le Mont Cone : An unexpected journey

Comme d'habitude, nous y sommes allés avec Alice et Alessio, et pour la première fois, Amandine à rejoint notre petit groupe de randonneurs ! Welcome, Amandine !

Le Mont Cone : An unexpected journey

Il y avait 1h30 de voiture pour arriver jusqu'au parking de départ. Nous avons donc commencé à marcher à 10h30, direction le sommet. Dès le départ, nous sommes tombés sur un très beau pont ! Aussi magique que la petite rivière qu'il enjambait : la rando commençait bien.

On est monté sur la crête, puisque apparemment tous les chemins néo-zélandais suivent les crêtes. Heureusement cette fois-ci, le chemin n'était pas trop raide et on avançait bien. On a croisé deux énormes pigeons sauvages, mais quand je dis énorme, je veux dire vraiment énorme ! Ils ont fait les stars pendant qu'Alice et Amandine les mitraillaient de photos.

 

Le Mont Cone : An unexpected journey
Le Mont Cone : An unexpected journey
Le Mont Cone : An unexpected journey

La forêt était toujours aussi plaisante et mystérieuse que lors des rando précédentes. On s'est arrêtés pour manger un peu avant le col puis au pied de la montée final, nous nous sommes demandés si vraiment ça valait le coup d'aller jusqu'au bout, étant donné qu'il était déjà 14h et que le soleil se couchait à 17h45. Bon, pour 500m de dénivelés, soit 1h30 de montée, soit un début de retour à 15h30, en comptant 2h de descente et de la lumière jusqu'à bien 18h30, pourquoi pas. On a décidé de tenter, parce qu'il était trop tôt pour redescendre, mais on surveillait bien l'heure, histoire de ne pas faire demi-tour trop tard.

A 15h, nous n'étions toujours pas au sommet, alors nous avons décidé de faire demi-tour. Dorian est parti faire le sommet rapidement, pendant qu'avec le reste de la bande on s'est assis dans la mousse, et quitte à faire les Elfes, autant aller jusqu'au bout : j'ai sorti mes flûtes !

Le Mont Cone : An unexpected journey
Le Mont Cone : An unexpected journey

A 15h30 nous étions sur le chemin du retour, Dorian nous a rattrapé dans la descente jusqu'au col, col que nous avons atteint à 16h. On était dans nos temps ! Parfait ! On s'est donc engagé pour rentrer par l'autre chemin, celui qui descend sur la rivière et la suit jusqu'à la voiture.

On a marché, on a marché, on a marché, Amandine est tombé dans l'eau, on a marché encore, l'épingle censée nous faire retourner vers la voiture n'arrivait toujours pas... Dorian a finalement sorti le GPS et là, surprise : encore 1km500 avec d'arriver à l'épingle... Et il était déjà 17h. On a fait le tour de qui a une lampe : qui a une lampe ? Moi ! (moi = Audrey) Quelqu'un d'autre ? Non ? Dorian : moi j'ai la mienne mais elle est dans la voiture.

Bon, une lampe pour 5, c'est mieux que rien, puis on aura a lune. La Lune ? Ah pardon ! C'était la nouvelle Lune, c'est-à-dire la Lune Noire, c'est-à-dire pas de Lune quoi.

Nous avons donc fixé comme objectif d'être au bord de la rivière avant la nuit, histoire d'être sur le chemin plat. Objectif que nous avons presque atteint puisque nous avons sorti les lumières (1 frontale et 1 téléphone portable) quelque chose comme une dizaine de minutes avant la rivière.

Nous avons alors attaqué le vrai retour (5km) armés d'une lampe frontale, que j'avais passé à Amandine, et 2 téléphones portables (celui d'Alessio et de Dorian). Au départ, le chemin était assez large et plat, mais rapidement il s'est transformé en un petit sentier qui montait et descendait, avec quelques passages de cours d'eau. Ce n'était pas grand chose, mais Amandine commençait sérieusement à fatiguer. Dans c'est cas là, le mieux est encore de ralentir et de faire attention où l'on met les pieds, de toutes façons, il ne pouvait pas faire plus nuit.

Mais un autre élément perturbateur est apparu ! Les batteries des téléphones portables se vidaient outrageusement vite. Le portable de Dorian a été le premier à s'éteindre, il y avait bien la batterie de secours, mais elle n'était pas chargée. J'ai donc pris le téléphone d'Amandine. Puis c'est celui d'Alessio qui s'est éteins. Alice n'avait simplement pas son portable, et le mien était déchargé depuis ce matin. Nous avons donc formé 2 équipes : Amandine avec la frontale et Dorian qui veillait sur Amandine, moi avec le portable d'Amandine qui éclairait Alice et Alessio.

A un moment, nous avons croisé un opossum. Il était sur un arbre, pas très loin de nous, il nous a regardé, on l'a regardé, il nous a regardé, Alice l'a pris en photo, il s'est remis à grimper comme si on était pas là. Sur les rochers, il y avait plein de vers luisants bleus ! C'était vraiment beau, on se croyait dans Avatar !

A une petite traversée de cours d'eau, on a croisé deux chasseurs d'opossums qui n'ont absolument pas étaient surpris de croiser 5 pelés en pleine nuit dans la forêt avec 2 lampes pour 5. Ils nous ont gentiment indiqué qu'il restait 1h avant le pont. Ouf ! Plus qu'une heure ! Notre joyeuse compagnie a donc repris sa route, aussi doucement qu'avant. Mais cette lenteur est devenu problématique car la batterie de téléphone d'Amandine devenait de plus en plus faible... Nous avons donc décidé, puisque notre groupe de 3 était plus rapide, d'aller le plus en avant possible avec la lumière du téléphone, puis d'attendre Amandine et Dorian pour profiter de la lumière de la frontale.

Nous avons continué, avec un bon rythme, jusqu'à ce que la batterie se coupe. Ma mission était de ne surtout pas faire tomber le téléphone ou d'appuyer sur un mauvais bouton car on avait pas demandé à Amandine le code pour déverrouiller son téléphone. Quand ce dernier c'est finalement éteins, nous avons pu rallumer celui d'Alessio pendant une dizaines de minutes, ce qui a était suffisant pour arriver sur un chemin vraiment plat, large et simple à suivre.

Nous avons donc fini la rando en s'éclairant avec l'écran de visionnage des photos des appareils photos ! Pas mal hein ? Bref, notre équipe de trois a réussi à franchir le pont sans soucis.

Pendant tout ce temps, Amandine et Dorian on avancé tranquillement, fait des pauses pour manger un peu et se reposer, et nous ont finalement rejoint au pont une petite demi-heure plus tard.

Nous avons fait tous ensemble les derniers 500m jusqu'à la voiture, à laquelle nous sommes arrivés vers 22h30 !

Pour conclure, cette petite promenade de nuit était vraiment drôle ! Amandine va bien, elle a souffert d'intenses courbatures pendant les 3 jours suivants, mais a promis de revenir en rando , avec nous, enfin après s'être acheté une frontale !

Le Mont Cone : An unexpected journey
Le Mont Cone : An unexpected journey

Photo originale et retouchée à mort pour faire apparaitre les arbres. ISO 250; F 2.8; temps de pose 1min

La lumière vient de la frontale, que j'ai utilisé pour qu'on y voit un peut les arbres.

Pour vous donner un aperçu de la luminosité dans la forêt, la dernière fois que j'ai été dans un noir pareil c'était en éteignant la frontale en spéléo ...

La photo d'après a été prise sur la route hors de la forêt, à un endroit où on y voyait bien (enfin pas trop mal)

En terrain dégagé la partie sans étoiles c'est des arbres ISO 100; F 2.8; temps de pose 1min 20 s

En terrain dégagé la partie sans étoiles c'est des arbres ISO 100; F 2.8; temps de pose 1min 20 s

Commenter cet article

astrid 10/05/2015 18:23

je ne l'avais pas vu, cet article-là, mais il vaut votre poids en cacahuètes, petits padawans !!!

Adeline 04/05/2015 20:07

Quel suspense ! J'adore les histoires qui parlent de marcher à la lampe de poche, j'ai vécu ça (mais nous c'était voulu), et j'en garde des souvenirs très sympas x) (mais j'ai bien compris que dans votre cas ce n'était pas vraiment le bon moment ;) ).
Ta photo avec les étoiles et les arbres (retouchée) est magnifique :)

Amy B Dlm 29/04/2015 01:45

Marrante aussi la photo ou on dirait que je lutte pour prendre une photo de pigeon haha :p

Amy B Dlm 29/04/2015 01:45

Superbe les photos des etoiles, surtout celle sur le pont!!
J'aime bien la phrase "Amandine commencait a fatiguer", quel doux euphemisme :p
En tout cas merci aux randonneurs pro pour m'avoir emmene faire cette balade, qui m'a un peu (bcp) tuee hehe je m'equipe pour la prochaine!

Amy B Dml 30/04/2015 04:16

Mince, cq se voit tqnt aue cq?

dorian 29/04/2015 09:55

Aucun accent , serai-tu en train d'écrire depuis les ordis du bureau ?